Accueil Clermont / Découvrir Clermont / Le Patrimoine du village / Tombeau de la famille Seguin (chapelle)

Tombeau de la famille Seguin (chapelle)

Tombeau de la famille Seguin (chapelle)
La famille Seguin (ou de Seguin) comptait parmi les notables de Clermont. Les saints figurés dans la chapelle sous forme sculptée ou vitrée (Pierre, Jean-Baptiste, Anne, Élisabeth de Hongrie, Alphonse de Liguori) évoquent les noms de baptême des différents membres de la famille : saint Pierre est le patron de Pierre-Étienne Seguin, marié en 1773 à Quitterie Angélique Grateloup ; sainte Élisabeth, la patronne de leur fille aînée,

Mme Suhubiette-Bourrouilla (née en 1777) ; Jean-Baptiste celui de leur fils unique, procureur du roi (né en 1781), sainte Anne la patronne de l'épouse de ce dernier, née Marie-Anne Dufourcet (tante de l'érudit dacquois Eugène Dufourcet, qui fut président de la Société de Borda de 1890 à 1900). Le fils de Jean-Baptiste et de Marie-Anne, Joseph Eudoxe Stanislas (membre de la même Société de Borda en 1877) et sa femme Marie d'Astugue de Soréac de Buzon (née en 1832, mariée en 1861), parrainèrent en 1871 deux des cloches de Louis Delestan installées à l'église.

Ils sont les probables commanditaires de la chapelle, dont deux des verrières actuellement manquantes (les plus proches de l'autel) devaient certainement représenter leurs propres patrons. La dernière verrière, celle de saint Alphonse de Liguori, est peut-être un hommage du père de Marie, l'aspirant de marine Alphonse d'Astugue de Buzon (1789-1873), bien que celui-ci soit apparemment inhumé à Vic-en-Bigorre (Hautes-Pyrénées). Enfin, Eloïse de Seguin (morte en 1892) fit, par son testament de 1888, un don important à la fabrique de l'église.

Chapelle de style néogothique en calcaire appareillé, sur plate-forme dallée entourée d'une clôture en fer forgé et fonte peinte (décor) avec portillon à deux battants sur la face.

Porte à deux battants en arc brisé, en fer battu et fonte de fer ajourée ; pignon couvert aigu sur les faces antérieure et postérieure, percé d'un oculus quadrilobé ; murs latéraux percés de petites fenêtres (trois de chaque côté) en arc brisé à intrados trilobé, garnies de verrières colorées à personnages ; toit en bâtière couvert de dalles de pierre. A l'intérieur, contre le mur du fond, un faux autel en calcaire surmonté d'un décor plaqué formant retable, avec une statue en plâtre blanc sur console ; posée sur le faux autel, une petite vitrine néogothique en laiton abrite une figurine en plâtre.

Plan du site

Découvrir Clermont

Agenda et actualités

Vie municipale

Vie locale

Enfance et Jeunesse

La vie associative